Dans notre recueil « 30 ans d’histoire… », nous nous sommes efforcés de retracer l’histoire de la CASIM depuis le 3 mai 1981, jusqu’à ce jour.

Aujourd’hui, nous allons essayer d’envisager l’avenir… en nous basant toutefois sur le présent …

Comme pour le précédent recueil, nous ne donnerons qu’un court résumé sur chacun des thèmes abordés, issus du but que nous poursuivons depuis 30 ans. Toutefois, si vous le désirez, vous aurez la possibilité de découvrir notre Chaîne d’Amitié, en tout ou partie selon vos souhaits, en procédant comme suit :

Notre recueil se veut simplement un outil de réflexion et de référentiel de notre site web.
Vous pouvez en effet, trouver de nombreuses réponses aux questions que vous pourriez vous poser, en cliquant sur les liens (mots clés en vert), figurant dans ce document. Toutefois, si l’une de vos questions restait sans réponse, n’hésitez surtout pas à nous interroger, en prenant contact avec nous par courriel, téléphone, courrier… (Vous trouverez nos coordonnées  sur notre site web ou tout simplement en consultant le forum « CASIM »).

Bonne route à tous, soyez prudents…

Sommaire : (Extrait de l’article 3 de nos Statuts « But de la CASIM »)

La Prévention des accidents et la sécurité des Motards et autres conducteurs de motocycles, par :
A – L’information
B – L’Éducation (routière)
C – Tous les moyens légaux actuels et futurs

A – L’information

Déjà, grâce à l’évolution de la téléphonie en France (fin de monopole – ouverture à la concurrence …) nous avons vu l’apparition des téléphones portables (mobiles), le développement d’internet grâce à l’ADSL, les forfaits illimités sur les téléphones fixes et mobiles, le temps de transmission entre nous, n’était plus un obstacle. Il ne fait  aucun doute que d’autres moyens existeront et que la CASIM évoluera en fonction de telle ou telle nouveauté technique de communication.

Citons par exemple le résultat d’un sondage sur notre site web (forum), concernant la mise en place de Forums privés :

  1. Forums « privés » au sein du Forum général de la CASIM  (à condition que toutes les personnes concernées s’inscrivent en tant que Membres).
  2. Forums « privés » autonomes, intégrés sur le site web de la CASIM-France (inscription obligatoire aux divers groupes).
  3. Réunions virtuelles en petit comité (avec WebCam…)
  4. Réunion de groupe « Chat par écrit… »
  5. Réunions orales (logiciel Skype)…
  6. Correspondre par mail (courriel) moins rapide, mais peut-être efficace afin de confirmer aux intervenants,  les résolutions prises et en conserver une trace écrite pour archives

On peut aussi aller plus loin et envisager de communiquer à l’aide de « vidéo conférence » etc.

Les groupes qui pourraient être concernés sont les suivants :

  • Présidents des Associations CASIM
  • Comité Directeur CASIM-France
  • C.N .I.C. (Commission Nationale d’Information et de Communication)
  • C.N.A.M.  (Commission Nationale d’Activités Motocyclistes)
  • Collège des Moniteurs
  • Comité de Pilotage (Fondation Norauto)
  • On pourrait ajouter des collèges (Responsables de commissions «communication», «Prévention/ Sécurité», «Détente/ Loisirs», Secrétaires, Trésoriers, etc.)

Plusieurs méthodes pourraient être retenues, en fonction de l’importance des groupes…

Conclusion :
Le développement de la CASIM  rendra de plus en plus difficile, les réunions au niveau national, C’est pourquoi, nous avons mis en place des délégations régionales pour permettre une décentralisation de nos structures, avec au niveau régional, des associations pilotes, susceptibles de venir parrainer de nouvelles associations CASIM dans leur région.

Conscient de ce problème, notre scmité directeur a décidé d’étudier la révision de nos statuts, en vue de revoir son organisation, et ce, dès 2012, en réduisant le nombre de ses administrateurs, actuellement 5 Membres par association, dont le Président de chacune d’elles ; En 2010 nous comptions 50 administrateurs, environ 75 en 2011, plus les membres du bureau (président, secrétaire, trésorier, secrétaire-adjoint et trésorier-adjoint), soit en 2011 : 75+5=80,  etc.

La méthode envisagée serait de supprimer la notion de 5 administrateurs par association, les Présidents d’associations (Vice-Présidents CASIM-France), deviendraient administrateurs, avec possibilité pour ceux d’entre eux qui seraient élus délégués régionaux de devenir vice-présidents de la CASIM-France. Ce qui ramènerait à un Administrateur par Association (Exemple : en 2011, avec environ 15 associations CASIM, nous aurions : 15 + le bureau = 15 + 5 = 20 membres du comité directeur de la CASIM-France).

Évolution des sites web de la CASIM :

Nul ne doute que nos sites, en tenant compte de l’augmentation du nombre de nos associations, devront évoluer dans un cadre collectif commun, afin de tenir compte de l’existence de délégations régionales, d’associations pilotes, etc. avec coordination et centralisation, au niveau du site de la CASIM-France, pour tout ce qui concerne certaines informations communes, en utilisant de nombreux liens entre les différentes structures existantes ou à naître.

Grâce aux techniques qui évoluent, une refonte complète de notre site web CASIM-France, devrait permettre de donner une image de notre Chaîne, plus moderne et une consultation plus fonctionnelle.

B – L’éducation (Routière)

Notre souhait d’étendre la CASIM à toute la France, devient réalité et notre réaction en chaîne est en marche :

La multiplication relativement rapide de nos associations permet d’offrir à de nombreux motards domiciliés dans d’autres départements, la possibilité de venir participer à nos cours de perfectionnement moto (CPM) et profiter ainsi d’une expérience acquise par la CASIM au cours des 30 dernières années (1981/2011).

Toutefois, la fragilité de nos nouvelles associations CASIM se situe pendant les deux premières années de leur existence. Nous pensons avoir trouvé une solution à cette lacune, liée aux distances à parcourir par des Moniteurs éloignés des nouvelles Associations. En effet, du fait de la mise en place de délégations régionales, au sein desquelles une association pilote, peut parrainer et envoyer ses Moniteurs volontaires encadrer les stages organisés par de nouvelles associations situées dans les départements limitrophes ou proches du leur, cela semble être la bonne idée. Les nouvelles Associations pouvant à leur tour, quelques années plus tard, en faire de même, etc.

Exceptionnellement, une autre mesure devrait permettre d’accélérer la mise en place d’un encadrement de qualité au sein de nouvelles associations CASIM, en permettant aux plus compétents de nos élèves volontaires, après avoir obtenu au terme de la première année, le Visa 1, de se présenter au Visa 2, ce qui leur permettrait en seconde année, de venir renforcer l’encadrement de nos CPM, en qualité d’aide-moniteur et suivre les stages pédagogiques prévus, en vue de se préparer et de présenter leur candidature à l’examen CAMABC, à l’issue de la 2ème année.

Bref rappel :
Depuis 2006, après l’obtention du 1er Prix Européen de la Sécurité Routière, concours organisé par la Fondation NORAUTO et en particulier, grâce à son soutien financier prévu dans le cadre d’une Convention de Partenariat, chacune de nos nouvelles Associations peut acquérir le matériel pédagogique indispensable pour les cours. C’est ainsi que nous avons pu nous développer depuis 2006 comme suit : création en 2007 de la CASIM71, en 2008 la CASIM21, en 2009 (CASIM22 et CASIM75), en 2010 La CASIM35 et la CASIM17. D’autres sont en cours de déclaration (CASIM77, CASIM78) et/ ou sur la liste de dossiers à l’étude pour une création en 2011(CASIM33, CASIM51, CASIM86 etc.).
Nous devons signaler aussi que les Pouvoirs publics locaux, reconnaissent nos efforts et soutiennent nos associations, dans le cadre des Plans Départementaux de Sécurité Routière (PDASR).

On peut donc porter notre regard vers l’avenir, avec beaucoup d’enthousiasme.

Fin  2010, nous étions 10 associations départementales CASIM, en 2011, nous serons certainement proche d’une quinzaine et espérons ne pas arrêter cette progression en 2012 et les années suivantes, afin de faire partager notre passion, par le plus grand nombre de Motards, sans en connaître les souffrances (accidentés) ou les peines (proches et amis de Motards tués).

Beaucoup ont compris notre message et nous sommes persuadés que de nombreux amis et partenaires soutiendront également nos efforts, dans les nouveaux départements qui nous rejoindront.

C – Tous les moyens légaux actuels et futurs

La CASIM et les Pouvoirs publics :

Déjà, les volontaires de chaque CASIM, peuvent rejoindre, au  niveau de leur département, ceux qui se dévouent sans compter en qualité d’I.D.S.R. – Intervenants Départementaux de la Sécurité Routière,  dans le cadre de l’Opération A.G.I.R. (voir La CASIM « 30 ans d’histoire… »).

A l’avenir, nous suivrons donc attentivement les efforts des Pouvoirs publics en matière de Sécurité Routière et si nous jugeons que les initiatives prises vont dans le bon sens, nul ne doute que la CASIM y répondra favorablement en participant activement aux opérations ou autres manifestations organisées dans le cadre d’activités proches de notre but
« La Prévention et la Sécurité Routière des Motards ».

Opérations « Mygale » et « Partenaires » :

Grâce aux quelques mots que nous avons dits dans notre précédent recueil, vous avez sans nul doute suivi nos conseils et avez rendu visite au site web de la CASIM-France. Nous ne reviendrons donc pas sur ces deux opérations étroitement liées.

Comme vous le savez, la notion de partenariat est primordiale pour que l’action de la CASIM soit efficace et réellement constructive.
Des partenaires motivés, reconnaissant à la CASIM le droit d’exister, qui partagent ses objectifs et qui ont le libre choix de soutenir la CASIM, se sont associés, au cours des années passées, à notre Chaîne, ponctuellement ou en permanence, permettant son développement.

Nous ne comptons pas en rester là…
Voici quelques idées concernant le développement de l’opération « PARTENAIRES »

1ère phase (Rappel)
Étude du dossier par la C.N.I.C. décidée lors de l’AGO CF du 12/01/08 et adoption du projet par la Direction collégiale. Le 3 mai 2008,  l’opération « Partenaires » est devenue effective et placée sur le site Web de la CASIM-France.

2ème phase
Lancement d’une grande campagne de communication, en procédant par étape, en interne et parallèlement en externe, étant signalé, que chacun peut aussi s’exprimer sur notre Forum, ou par tout autre moyen mis à la disposition de tous, sur le site web de la CASIM-France (rubrique contact).

Démarches internes à la CASIM :
Réactions en chaîne :

  1. Demander à chaque Président d’Association CASIM, de prendre contact avec leurs Partenaires actuels, en vue de les informer sur ce que nous attendons d’eux localement.
  2. Inviter par mail ou autres moyens, tous les Dirigeants et Adhérents de la CASIM, à se mobiliser pour aider la CASIM à se développer …
  3. Rôle des Associations existantes
  4. Rôle de la CASIM-France

Démarches externes à la CASIM :
La CASIM tisse sur la toile sur le web…

  1. Contacter tous les organismes officiels
  2. Faire la même démarche auprès des nombreuses relations des uns et des autres
  3. Mettre les médias dans le coup
  4. Constituer une équipe solide, compétente et motivée au sein des Commissions de Communication :

Nous aurions beaucoup de choses à dire, c’est pourquoi nous vous invitions à visiter ce nouveau site web de la CASIM-France.

Claude Boyé – Fondateur de la CASIM