Le 3 mai 1981, la CASIM a vu le jour et n’a jamais, depuis sa naissance, dévié un seul instant, de la route qu’elle s’est tracée, grâce au courage de ses Cofondateurs et au dévouement de tous les Bénévoles et des Dirigeants qui se sont succédés à sa tête, sans oublier les milliers de Motards qui nous ont fait confiance. Nous nous permettons donc, au nom de la CASIM, de les remercier tous, très chaleureusement, en leur disant combien leurs efforts ont permis à notre Chaîne d’exister jusqu’à ce jour.

Nous avons jugé utile de mettre en place ce recueil à l’occasion des 30 ans de la CASIM, afin de laisser une trace du passage de nos anciens et de donner à ceux qui désireraient nous rejoindre, la possibilité de poursuivre la route, en toute connaissance de ce qu’est notre Chaîne d’Amitié, de ce qu’elle représente et de ce qu’elle peut devenir …
Ce qui suit peut à la fois, servir de « mémoire »  et de « synthèse » sur ce que propose la CASIM, grâce à son expérience acquise au terme de ces 30 dernières années d’existence.

Nul doute que nos futurs Dirigeants auront à cœur de conserver et d’assurer à l’avenir, la mise à jour de ce recueil qui reconstitue l’histoire de la CASIM.

Il y aurait tellement de choses à dire, que nous avons préféré parler du passé dans ce premier recueil « 30 ans d’Histoire… » et d’envisager l’avenir de la CASIM dans un second recueil « Regard vers le futur… », en ne donnant qu’un court résumé sur chacun des thèmes abordés, issus du but que nous poursuivons depuis 30 ans.

Toutefois, si vous le désirez, vous aurez la possibilité de découvrir notre Chaîne d’Amitié, en tout ou partie, selon vos souhaits, en procédant comme suit :
Notre recueil se veut simplement un outil de réflexion et de référentiel de notre site web.
Vous pouvez en effet, trouver de nombreuses réponses aux questions que vous pourriez vous poser, en cliquant sur les liens (mots clés en vert), figurant dans ce document. Toutefois, si l’une de vos questions restait sans réponse, n’hésitez surtout pas à nous interroger, en prenant contact avec nous par courriel, téléphone, courrier… (Vous trouverez nos coordonnées  sur notre site web ou tout simplement en consultant le forum « CASIM »).

Sachez que notre Chaîne n’appartient à personne en particulier, mais à tous les Motards de bonne volonté, soucieux de leur sécurité et de celle des autres, ce qui nous amène à dire ce qui suit :

« La résistance d’une chaîne est tributaire de la fragilité du maillon le plus faible… ».
Pour que notre Chaîne soit solide, elle doit donc compter sur l’amitié, la solidarité et le soutien de tous ses maillons entre eux… quels qu’ils soient, Dirigeants, Moniteurs, Stagiaires…

Bonne route à tous, soyez prudents…

– – –

Sommaire : (Extrait de l’article 3 de nos Statuts « But de la CASIM »)

La Prévention des accidents et la sécurité des Motards et autres conducteurs de motocycles, par :

A – L’information
B – L’Éducation (routière)
C – Tous les moyens légaux actuels et futurs

A – L’INFORMATION

En 1981, lors de la création de la CASIM « Pays de Loire », nous n’avions aucune expérience sur l’organisation, la communication, la gestion… d’une Association Loi 1901, mais notre motivation était grande et la solidarité bien connue entre les Motards, a permis de nous faire connaître.

La méthode du bouche à oreille a donc très bien fonctionné.
Ensuite, les conseils que nous avons reçus nous ont permis de progresser très rapidement :

Dès la création de la CASIM, les Journalistes de la presse écrite et parlée (locale, régionale, nationale, spécialisée, radios libres…), se sont très vite intéressés à nous et ont permis d’informer le milieu motard de notre existence et de faire connaître tous azimuts, nos objectifs, notre but, etc.

Distribution de tracts, d’affiches… lors des concentres, expositions… invitant les Motards à participer aux activités ludiques, ouvertes à tous, que nous organisions, tels que balades, mini-raids, rallyes etc.
La CASIM s’est donc développée rapidement sur Nantes et ses environs.
L’idée de créer des antennes en Loire-Atlantique, puis dans les Pays de la Loire, a fait que notre Chaine d’Amitié a été connue, reconnue et appréciée par tous.

Quelques années plus tard, en 1986, nous avons pris l’initiative de transformer nos Antennes en Associations départementales rassemblées au sein d’une Fédération régionale « CASIM-Ouest », entraînant la disparition de la    CASIM « Pays de Loire ».
En 1991, lancement de notre opération « Mygale »
Vous trouverez tous les détails sur cette opération, ci-après : Thème : Tous les moyens légaux.

Développement de l’information et de la communication
au sein de la CASIM :

En parallèle de nos tracts …nous informions nos Adhérents sur notre progression, nos activités, etc. à l’aide d’un petit communiqué et avons eu l’idée de mettre en place un Bulletin d’information et de liaison des Adhérents et Amis de la CASIM, intitulé «  INFO-CASIM », qui est devenu dans le même esprit et quelques années plus tard, le Bulletin « ZOOM sur la CASIM ».
Nos communiqués étaient relayés systématiquement dans la Presse et nous remercions nos Amis Journalistes, d’avoir compris la mission que nous nous sommes fixés, que nous pouvons résumer comme suit : « La Sécurité routière enseignée par des Motards pour les Motards ».

D’autres supports existaient :
LE MAILLON : Il s’agissait d’un Bulletin de liaison des Dirigeants de la CASIM, qui est venu renforcer nos moyens de communication interne.
Une Plaquette sur la CASIM a été conçue, pour nous faire connaître au grand public et avons mis également en place un dossier de Presse, qui est devenu un document indispensable, intitulé :   Dossier Faisons Connaissance « DFC » . Ce document a circulé pendant de nombreuses années et a permis de nous faire connaître, en particulier, auprès des organismes privés ou publics … Il a été remplacé lors de la mise en place de notre banque de Données des Fichiers de la CASIM « DFC », par une fiche intitulée : Présentation de la CASIM ».

Nos archives :

L’un des principaux problèmes rencontrés…
En effet, les archives de la CASIM, stockées depuis 1981 sur papier, disquettes, cassettes, cd-r ou rw, dvd, clé usb, etc. par les uns et les autres, au niveau de nos Associations ou au domicile des anciens Responsables, ne permettent pas de retrouver trace facilement de l’historique des années passées et jusqu’en 1996, aucune solution n’a été trouvée, ce qui explique que nous avons surtout utilisé notre mémoire pour vous informer sur tout ce qui précède.

En 1996, nous avons décidé la création de notre Fédération Nationale « CASIM-France », dans le but de provoquer une réaction en chaîne dans tout l’hexagone et de concrétiser ainsi, l’opération Mygale (La CASIM tisse sa toile sur le web) lancée en 1991.
Logo de notre opération Mygale ci-dessous.

A noter que la CASIM-Ouest, n’ayant plus de raison d’être, a été dissoute, nos Associations départementales se sont affiliées à la CASIM-France et nous nous sommes équipés, au niveau de la Fédération Nationale, successivement, des deux moyens de communications suivants :

Minitel (Possibilités de se documenter sur la CASIM, à partir d’un sommaire issu du dossier « Faisons connaissance » et d’échanger en temps réel, des messages écrits …).

Serveur vocal (En complément et par la suite, successeur du Minitel, avec diffusion de messages directionnels et progressifs oraux, donnant des informations sur notre Chaîne, avec transmission des demandes téléphoniques, etc.).

Depuis 2006… Nos structures ont évolué rapidement.

Banque de Données des Fichiers de la CASIM :
Il s’agit d’un ensemble de fiches référencées « DFC »
Notre but étant de reconstituer l’ensemble de nos archives, à partir de supports papier (la plupart scannés), disquettes, cassettes, cd, dvd, clé usb, etc.
Ensuite, nous avons rassemblé en les résumant, les informations collectées. Centralisées sous forme de fiches, celles-ci peuvent être téléchargées sous format PDF « tout public », sur le site web de la CASIM-France ou diffusées en  interne et « sécurisées » à la disposition des Dirigeants actuels et futurs de la CASIM).

Création de la C.N.I.C. (Commission Nationale pour l’Information et la Communication)

Son rôle : Cette Commission sera chargée particulièrement des relations médiatiques au niveau de la Fédération, étant bien précisé que les Associations départementales, tout en gardant une autonomie totale localement, pourront bénéficier des conseils, de l’expérience et du soutien de la CASIM-France.

Attribution : Les informations centralisées au niveau de la Fédération Nationale, seront sélectionnées et transmises aux Associations, pour diffusion générale aux Adhérents ou aux Dirigeants par l’intermédiaire de tous moyens de transmission, actuels ou futurs, que la Commission aura décidé de mettre en place.

La C.N.I.C. sera donc chargée au niveau de la CASIM-France, de collecter, de centraliser et d’actualiser l’ensemble des documents et des renseignements reçus, en vue de mettre en place une banque de données, permettant de renseigner l’ensemble des Associations actuelles et futures, sur les possibilités offertes en fonction de l’expérience et des initiatives reçues de l’un des maillons de la Chaîne.
La C.N.I.C. devra également se charger de la communication externe en vue d’assurer la promotion des activités de la CASIM. Pour ce faire, elle pourra utiliser tous les moyens d’information utiles à la réalisation de ses missions.
La C.N.I.C. pourra assurer la délégation ou la liaison auprès des journalistes de la Presse écrite, parlée et télévisée.

En 2008, nous avons mis en place les Commissions départementales de « Communication »
(au niveau des Associations)

Évolution importante de l’information et de la communication au sein de la CASIM :

Dès l’apparition d’Internet, nous avons pris la décision de remplacer l’ensemble de tous les moyens de communication précédents, de centraliser et de développer la communication interne et externe à la CASIM comme suit :

Courrier électronique : échanges pratiquement en temps réel, de messages par mails. (courriel).

Site Web CASIM-France (permettant à nos visiteurs de se renseigner sur la CASIM à partir de quelques rubriques bien ciblées, dont les CASIM en France  (→sites web ci-après …(*)

Sites Web des Associations (*) présentation et infos spécifiques au niveau départemental (calendrier d’activités, etc.)

Forum (regroupement de l’ensemble des structures de la CASIM où tous les Casimirs et leurs Amis peuvent se retrouver et s’exprimer).

Le Maillon du Web …
Bulletin de Liaison de la CASIM et de ses Partenaires
Parution Trimestrielle uniquement sur site web de la CASIM-France  (Vous pouvez retrouver tous les Maillons du Web…en rubriques « Partenaires » ou « téléchargement des fichiers de la CASIM » sur site de la CASIM-France. C’est à regret que nous devons signaler, qu’en tenant compte de ce qui suit : La CASIM-France se réserve toutefois le droit de différer ou de supprimer la parution de ce bulletin, sur simple décision de son Comité directeur,  la parution du Maillon du Web, a été abandonnée en avril 2009…peut-être provisoirement….

B – L’ÉDUCATION (Routière)

Extrait de la fiche DFC concernant l’historique de nos CPM (Cours de Perfectionnement Moto)

En 1981, notre Chaîne d’Amitié, tout en dirigeant ses efforts tous azimuts, dans le cadre de la guerre qu’elle a déclarée à l’insécurité des motards et prévoyant dans son but, l’éducation Routière des Motards, a tout naturellement soutenu et participé immédiatement à l’opération « Moto d’Or » organisée par la Gendarmerie Nationale (sous l’égide de la Prévention Routière).
Pour bien comprendre ce qui va suivre, nous vous invitons à cliquer sur les mots clés suivants : Moto_Or_Encadrement et Moto_Or_Résultats.

« Tous les Motocyclistes de la Gendarmerie, les Professionnels de la Conduite et tous ceux qui ont participé de près ou de loin, à nos stages de perfectionnement moto, méritent notre reconnaissance et nos remerciements pour le travail accompli au sein de la CASIM depuis sa création en 1981. Grâce à eux, notre Chaîne d’Amitié peut être fière d’exister et de pouvoir continuer à œuvrer et à lutter contre l’insécurité routière des Motards ».

En 1984, Ayant constaté que les cours de la Prévention Routière étaient surtout basés sur de la pratique, avec toutefois, avant chaque stage, des cours théoriques, certes très sérieux mais en majorité oraux, nous avons pris l’initiative de collecter et de constituer le premier dossier de support de cours de la  CASIM. C’est ainsi que le premier référentiel pédagogique et le contenu du programme de nos cours de perfectionnement, ont vu le jour.

En 1990, notre opération intitulé « Passeport Moto+ » intégrée dans les Plans départementaux d’actions de Sécurité Routière (PDASR), voyait le jour, avec l’organisation et une progression de nos CPM sur 3 années, débouchant sur les examens (1ère et 2ème année) de la CASIM, intitulés « Visa pour la vie », avec possibilités  de se présenter aux finales Motos de bronze, d’argent et d’or.

En 1992, nos supports de cours évoluaient petit à petit et la rédaction, les structures et une très grande rigueur, ont permis de fournir à l’ensemble de notre encadrement, un dossier pédagogique indispensable, débouchant sur des fiches de cours théoriques remises à nos stagiaires lors de chacune des séances.

En 1996, nos structures ont considérablement évolué à la suite de la création de la CASIM-France et comme pour l’information (C.N.I.C.), la Commission technique suivante a été mise en place.
C.N.A.M. (Commission Nationale d’Activités Motocyclistes)
Cette structure Nationale s’est avérée très rapidement indispensable…
Quel rôle joue-t-elle ?
Cette commission, élément exécutif de l’ensemble des activités de la CASIM autres qu’administratives, doit assurer la coordination et la centralisation des activités motocyclistes, actuelles ou futures de la CASIM. Contrôler les directives données par la Fédération Nationale CASIM-France, pour ce qui concerne l’action éducative d’une part, les activités dites de Détente et Loisirs d’autre-part. Elle est chargée d’étudier les difficultés rencontrées et proposer des solutions au Comité Directeur de la Fédération, en particulier sur les points suivants :

  • Coordination des Centres de Perfectionnement moto
  • Elaboration des cours théoriques « Visa pour la vie »
  • Préparation des cours pratiques « Visa pour la vie »
  • Élaboration des supports concernant les examens 1 et 2 « Visa pour la vie »
  • Préformation des Animateurs-Moniteurs

En 1997, soit cinq ans après, nous avons revu pratiquement tous les dossiers afin de les actualiser, de revoir leur présentation et de les mémoriser sur support informatique, ce qui a facilité depuis, leur mise à jour, par rapport à l’évolution de la réglementation, des nouvelles techniques et des moyens de communication, en passant par le Minitel le Serveur vocal et aujourd’hui, par Internet.
Vous pourrez découvrir le sommaire du dossier de nos cours en 1997 en cliquant sur CPM.

En 1998, les Finales Moto de bronze, d’argent et d’or, ayant disparu, les Titulaires de la Moto d’or étant chargés (avec les Gendarmes motocyclistes et quelques Moniteurs de moto-école) de l’encadrement de nos CPM, nous avons décidé de mettre en place, à l’issue de la troisième année, un examen relativement pointu, nommé : CAMABC (Certificat d’Aptitude de Moniteur-Animateur Bénévole de la CASIM) permettant à  notre Chaîne d’Amitié d’avoir un encadrement interne, sérieux et efficace, au niveau de chacune de nos Associations, ce qui a contribué à ce que la CASIM soit reconnue par tous, dans le respect du but poursuivi depuis sa création en 1981.

A ce stade, la C.N.A.M.  s’est vue confier les autres missions suivantes :
Organisation de l’examen du « C.A.M.A.B.C »
Formation de motards spécialisés (exemple: Animateurs des activités Détente & Loisirs)
Elaboration des stages spécifiques « Visa-Jeunes », « Visa moto 125B+ »
et tous autres stages de perfectionnement se rapportant à la Sécurité routière des motards et autres conducteurs de motocycles.

Promotions CAMABC :
Nous aimerions présenter l’ensemble des Titulaires du CAMABC depuis 1998, jusqu’à ce jour et avons établi la liste des différentes promotions… Bien que quelques renseignements nous manquent encore et que cette liste soit en cours de mise à jour… nous la tenons à votre disposition.

En 2010, lors de l’AGO de la CASIM-France, en Janvier, la C.N.A.M. a remis à chaque Président de nos Associations CASIM, un support informatique sécurisé « CD-R », contenant le référentiel pédagogique, le contenu du programme de nos cours de perfectionnement, avec des exemples concrets de cours pratiques sur le terrain, sur les thèmes particuliers se rapportant au freinage, virage, évolution en groupe, conduite par mauvais temps, de nuit, etc…

C – TOUS LES MOYENS LÉGAUX  ACTUELS  ET  FUTURS

Voici quelques mots et dates à ce sujet :

1984 – Honneur rendu à la CASIM par le journal « La Croix» et le Crédit Mutuel, dans le cadre d’un concours national « La France des Associations ».

1984 – Lancement par les Pouvoirs Publics, de l’opération « R.E.A.G.I.R. »
(Réagir par des Enquêtes sur les Accidents Graves et des Initiatives pour y Remédier).
Quelques-uns parmi les Membres de la CASIM, se sont portés volontaires pour suivre la formation et devenir IDSR (Inspecteurs Départementaux de la Sécurité Routière) dont les objectifs étaient de participer à des enquêtes sur les Accidents graves et d’en rechercher les causes lors de Collèges techniques. Nul ne doute que les travaux et les enseignements centralisés au niveau national ont permis de prendre des mesures pour lutter contre l’insécurité sur nos routes (en particulier celle des Motards).

1986 – Lauréate à la BOURSE «Bon Plan» organisée par les Caisses d’Epargne «Ecureuil » et la Caisse des dépôts, la CASIM reçoit le 1er prix de la région des « Pays de la Loire

1989 – Lauréate au concours organisé par l’Association «UAP-Prévention», la CASIM s’est vue remettre le 1er prix du comportement au niveau national. Ce qui a entraîné en 1990, l’étude du développement de la CASIM et la mise en place de notre opération « Mygale » en 1991.

1990 – Lancement et reconnaissance de notre opération « Visa pour la vie » :
Organisée dans le cadre du PDASR (Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière) de Loire-Atlantique, cette opération a été reprise les années suivantes, dans d’autres départements avec le même succès.

1991 – Finale «MOTO D’OR » de la Prévention Routière, organisée à Sainte-Luce-sur-Loire, par la gendarmerie, sous l’égide de la Prévention Routière, en l’honneur du 10ème anniversaire de la CASIM.

1997 – « Oscars du Bénévolat » organisés par la BPAV – Prix spécial du Jury, remis à Jean-Marc LUCY (Président de la Fédération Régionale CASIM-OUEST).

2005 – Transformation de l’opération « REAGIR » en « A.G.I.R. »
Les volontaires de chaque CASIM, peuvent rejoindre, au  niveau de leur département, ceux qui se dévouent sans compter en qualité d’ I.D.S.R. (transformation de l’ancienne dénomination Inspecteur devenant : Intervenants Départementaux de la Sécurité Routière), dans le cadre de l’Opération A.G.I.R. du même type que celle précédente « REAGIR », étant toutefois précisé que les Enquêtes sur les accidents graves se trouvent désormais confiées à des Professionnels de la santé, des Pouvoirs publics, etc. Les nouveaux IDSR ont désormais pour mission d’intervenir dans des missions de prévention, d’éducation etc. dont ils peuvent être initiateurs au niveau de leur département.

2006 – Lauréate du « Prix Européen de la Sécurité Routière » organisé par la Fondation NORAUTO – 1er Prix dans la catégorie «actions nationales ».

2007 – Aide financière à la création de la CASIM71 (Saône et Loire) par la Fondation NORAUTO ;

2008 – Mise en place d’une Convention de partenariat avec la Fondation NORAUTO (sous l’égide de la Fondation de France), dont le but est d’aider à la création de nouvelles Associations CASIM sur 3 ans. Un Comité de pilotage pourra, le cas échéant, juger de l’opportunité de faire évoluer le dossier… Actuellement, celui-ci est en bonne voie…et tout se déroule comme prévu..

Opération « Mygale » (Le logo représentant cette opération, est issu d’une demande faite sur le forum, à l’aide de cette phrase « La CASIM-France tisse sa toile sur le Web … », et plusieurs de nos Casimirs (que nous remercions au passage) ont bien voulu y répondre… En voici le résultat :

Pour découvrir cette opération, rien de plus simple : Rendez-vous sur le site web de la CASIM-France, une rubrique « opération Mygale » vous présentera le dossier et vous permettra, de bien comprendre le cheminement de la réaction en chaîne qui s’accélère d’année en année depuis 2006, grâce à la participation de nos Partenaires, en particulier la Fondation NORAUTO, qui nous apporte un soutien moral et financier appréciable.

Opération « Partenaires » :
Très proche et complémentaire de l’opération Mygale, la notion de partenariat est primordiale pour que l’action de la CASIM soit efficace et réellement constructive. Des partenaires motivés, reconnaissant à la CASIM le droit d’exister, qui partagent ses objectifs et qui ont le libre choix de soutenir la CASIM, se sont associés à notre Chaîne, ponctuellement ou en permanence, permettant son développement.
Si vous voulez en savoir plus et éventuellement nous apporter votre soutien : Rendez-vous sur le site    web de la CASIM-France, une rubrique « Partenaires » vous permettra de vous informer et le cas échéant, de bien comprendre ce que nous attendons de vous.

Message aux lecteurs de ce recueil sur les « 30 ans d’histoire… » :

Si vous désirez vous documenter sur notre Chaîne et sur ce que nous espérons à l’avenir, vous pourrez prendre connaissance de notre second recueil, que nous avons intitulé :
« Regard vers le futur… ».
A bientôt peut-être sur le web…

Claude Boyé – Fondateur de la CASIM